1 – Présence d’un appareil général de commande et de protection

Il est situé en tête de l’installation et doit être facilement accessible
Généralement, il s’agit du disjoncteur de branchement.

Cette disposition permet d’interrompre, en un lieu unique, connu et accessible, la totalité de la fourniture de l’alimentation électrique en cas d’incident ou d’intervention sur l’installation.

2 – Présence, à l’origine de l’installation d’au moins un dispositif différentiel

Il est de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre.
Associé à un interrupteur ou a un disjoncteur, il assure la mise hors tension automatique de l’installation par détection des courants de fuite vers la terre. (Complément d’information sur ce même blog. Ici)
Ce dispositif peut également être intégré au disjoncteur de branchement.

Cette disposition vise à prévenir tout contact d’une personne avec des masses métalliques anormalement mises sous tension et pouvant entraîner l’électrocution.

3 – Présence d’une liaison équipotentielle

Dans chaque local contenant une baignoire ou une douche (salle d’eau) et respect des règles liées aux volumes dans chaque local contenant une baignoire ou une douche (salle d’eau). (1) (2)

Cette disposition Vise à protéger les personnes contre les risques d’électrocution qui sont aggravés par la présence d’eau.

(1) La liaison équipotentielle correspond à la réalisation d’une liaison à l’aide d’un conducteur vert/jaune entre les différents éléments conducteurs et les masses métalliques accessibles présentes dans la pièce considérée.
(2) La création d’une liaison équipotentielle locale est exigée dans la cuisine dans le cas d’un immeuble dépourvu d’installation de mise à la terre (prise de terre, liaison équipotentielle principale, conducteur principal de protection)

4 – Présence, en tête de chaque circuit, d’un dispositif de protection contre les surintensités

Il doit être adapté à la section des conducteurs.
Les protections contre les surcharges ou les courts-circuits visent à éviter les échauffements anormaux des conducteurs pouvant entraîner leur détérioration et provoquer des incendies.
Les disjoncteurs et fusibles regroupés dans un ou plusieurs tableau(x) de répartition assurent cette fonction.

5 – Absence de matériels vétustes

Certains matériels anciens sont inadaptés à l’usage ou présentent des risques de contacts directs avec des éléments sous tension.

Cette disposition vise à prévenir tout contact d’une personne avec des parties de l’installation normalement sous tension pour éviter les chocs électriques pouvant entraîner l’électrocution. Elle vise également à identifier les matériels devenus dangereux.

6 – Absence de conducteurs non protégés mécaniquement

Les fils doivent êtres mis sous conduits, plinthes, moulures en matière isolante pour éviter leur dégradation et ainsi éviter des risques de contact direct.

Ces informations sont issues du guide Promotelec


1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *